Disponible prochainement
elise-chatauret

Cie Babel

compagnei Babel

Élise Chatauret

Théâtre

Le théâtre comme outil de compréhension du monde…

La compagnie Babel a été créée par Elise Chatauret, auteure et metteure en scène, qui écrit les spectacles de la compagnie à partir de confrontations brutes avec le réel (entretiens, enquête, immersion). Elle travaille entourée de collaborateurs fidèles. Thomas Pondevie, collaborateur artistique et dramaturge de la compagnie, est étroitement associé à son travail depuis l’été 2015. Ensemble, ils envisagent le théâtre comme un outil de compréhension du monde.
Avec Ce qui demeure (création 2016), un cycle de trois créations est entamé auquel est associée la même équipe artistique: Charles Chauvet, scénographe, Marie-Hélène Pinon, créatrice lumières, Justine Bachelet et Solenne Keravis, comédiennes… Sur Saint-Félix (création 2018) sont également associés Charles Zevaco et Emmanuel Matte, comédiens, Lucas Lelièvre et Camille Vitté, créateurs sonores, Lou Simon, marionnettiste, et Jori Desq, régisseur général. Les rejoignent pour À la vie ! (création 2020), la comédienne Juliette Plumecocq-Mech ainsi que la créatrice lumière Léa Maris.

De 2018 à 2020, la Compagnie Babel est en résidence artistique au Théâtre Roger Barat d’Herblay, avec le soutien de la Ville d’Herblay, de la DRAC Ile-de-France, du Conseil départemental du Val d’Oise et du Festival du Val d’Oise.
La compagnie est par ailleurs financée par la Région Ile-de-France au titre de la permanence artistique et culturelle et conventionnée par la Drac Île-de-France.

J’interroge la périphérie, le petit, l’apparemment anecdotique, pour questionner ce que cela raconte de plus large.

“Je travaille comme une réalisatrice de films documentaires. Je choisis un sujet. J’enquête. Le théâtre est l’outil de ma compréhension du monde. Mes personnages sont des personnes que je rencontre. Je mène auprès d’elles des entretiens. Je travaille à partir du lien que nous créons ensemble.Mon écriture scénique s’élabore à partir d’une matière documentaire que j’ai moi-même recueillie. Ces documents sont de natures diverses : fichiers audio, photos, tableaux, textes, que j’utilise de façon brute ou que je transforme. J’y fait des ajouts, je traduis, mets en dialogue et en frottement.

Si le travail d’enquête est le socle de l’écriture scénique, les spectacles que je produis interrogent le lien entre le document et la fiction, et questionnent la potentielle théâtralité du document, en s’émancipant peu à peu de la matière initiale.

Mon désir de théâtre a toujours été lié à celui de l’enquête, au croisement de la grande et de la petite histoire. Au cœur de ma démarche, le désir de parler de sujets, de personnes, de lieux qui ne sont pas habituellement exposés. Interroger la périphérie, le petit, l’apparemment anecdotique, et se demander ce que cela raconte de plus large.”

Elise Chatauret