Disponible prochainement

Soyez indiscrets

À l’abri des regards, alors que les répétitions battent leurs pleins, que s’ajustent les premières intentions ou les derniers détails des spectacles, nos trois équipes artistiques résidentes vous invitent à pousser l’indiscrétion en même temps que les portes de la Fabrique des arts. Les Anges au Plafond, la compagnie Babel et le Galactik Ensemble.

Indiscrétion amoureuse

Répétition ouverte
LU 12 OCT 20:00
Fabrique des arts

Oser dire le désir est le nouvel acte fou de nos Anges. Ils vous invitent sans rougir aux préliminaires de la création du Nécessaire Déséquilibre des choses.

entrée libre, réservation en ligne

14_angesauplafond_visuel_necessairedesequilibre_residenceifs_vincent-muteau_vm_1293

Famille(s)

Répétition ouverte
JE 25 FÉV 20:00
Fabrique des arts

Conçu et écrit à partir d’entretiens avec des familles de Malakoff et de Sevran, Famille(s) pousse la porte de plusieurs foyers français aujourd’hui. Loin de l’image traditionnelle attendue, et souvent véhiculée par les institutions, les récits font émerger un terrain incroyablement créatif aux définitions multiples. Amenée à être jouée en appartement la saison prochaine, vous pouvez entrer dans les secrets de famille et même vous inscrire pour accueillir, chez vous, en 2021-22 cette prochaine création de la compagnie Babel.

entrée libre, réservation en ligne

familles-babel

Indiscrétion renversante et immortalisée

Répétition ouverte
MA 06 AVRIL 20:00
Fabrique des arts

Glissez‑vous en salle de création, entre les plis, les coins et les plans qui offrent les brèches de la prochaine création 2021–22 des as de l’esquive et basculez d’un monde à l’autre, dans un décor renversé. Vous ne pouvez pas, vous avez poney ? Heureusement le club photo de Malakoff immortalise la séance par une exposition à découvrir pendant Optraken.

Répétition en entrée libre, sur réservation en ligne, exposition aux heures d’ouverture du foyer‑bar

optraken-n.martinez10

Restez en salle !

Vous vous êtes tenu de manière exemplaire pendant tout le spectacle alors que mille questions vous brulaient les lèvres. Vous avez tenu sans interrompre la représentation, sans solliciter votre voisin, en stockant dans un coin de la tête vos interrogations tout en profitant pleinement du spectacle. Nous vous offrons la possibilité de libérer votre parole et votre esprit en échangeant à chaud avec les artistes. Certains jeudis, après les applaudissements, on reste en salle et on parle d’art et de société, de destins et de volontés, de démarches et d’intentions, et on s’autorise à traduire les émotions que les spectacles nous ont fait vivre.

Qui est là ?

Bord de plateau
JE 01 OCT 21:15
foyer-bar du Théâtre 71

Noir et blanc, équilibre et déséquilibre, homme et animal : dépassez le besoin de penser le monde en deux avec Camille Decourtye et Blaï Mateu Trias le temps d’une rencontre sans opposition.

camilleblai_francoispasserini

Les pieds sur scène

Bord de plateau
JE 03 DÉC 20:00
Théâtre 71

Pour Incandescences, le dernier volet du triptyque Face à leur destin, Ahmed Madani a rassemblé des centaines de filles et garçons d’Île-de-France au fil de plusieurs semaines de stages-auditions dont une décisive à Malakoff. Rencontrez ces jeunes filles et jeunes hommes qui ont accepté d’ouvrir leur coeur et de raconter la singularité de leurs vies ordinaires au caractère extraordinaire. Quelles raisons les ont poussés à prendre part à cette aventure ? De quelle manière leurs récits ont-ils étés sublimés par l’écriture dramaturgique du metteur en scène ? Comment ressentent-ils le lien entre leur destin personnel et les débats de société actuels ?

incandescences_stage-audition-theatre-71-malakoff_fev-2020-madani-compagnie

Quatre à quatre

Bord de plateau
JE 14 JANV 20:00
Théâtre 71

Faites encore le plein de dopamine, d’endorphines et de phéromones artistiques en échangeant avec le quatuor de manipulateurs et le quatuor de musiciens. Et pour anticiper le plaisir des cordes, écoutez le Quatuor Rosalie répondre au Quatuor Viret et à son style inimitable.

08_angesauplafond_visuel_necessairedesequilibre_residenceifs_vincent-muteau_vm_1042

Du théâtre au réel

Bord de plateau
ME 10 FÉV + JE 11 FÉV 20:00
Théâtre 71

Échangez sur le spectacle en compagnie de personnels du monde de la santé pour mieux questionner l’état du débat et des réalités de terrain au sujet de la fin de vie aujourd’hui.

200701_rdl_0010-nb

La figure de l'artiste

Bord de plateau
JE 04 MARS 20:00
Théâtre 71

La compromission et le déni, l’ambition et l’orgueil, le rêve de fraternité et la rage de vaincre, l’esprit de compétition, la honte, la culpabilité, l’humiliation, l’indignation, le plaisir et la joie, la peur et le désir de plaire… autant dire qu’il y a matière à échanger sur les personnages et avec les artistes.

sentinelles_-dr-piano-5

Projection rencontre

Le Cinéma Marcel Pagnol organise une fois par mois des soirées spéciales en invitant réalisateurs et acteurs à vous rencontrer à l’issue de la projection d’un film. Une manière de découvrir les secrets de tournage, de débattre d’un thème et de poursuivre l’échange autour d’un verre. Pour prolongez ou découvrir les accointances entre le cinéma et les arts vivants, les compagnies Babel et La Grande Mêlée vous invitent à partager sur grand écran leurs démarches.

Mettre en scène la parole des gens

projection-rencontre
LU 30 NOV 20:30
Cinéma Marcel Pagnol

Chroniques d’un été, l’essai‑manifeste du cinéma‑vérité réalisé par Rouch et Morin en 1961 pose comme à la scène le problème de l’intégration à l’écran du réel. Que fait la parole des gens à l’art ? Qu’en faire au théâtre et au cinéma ? La parole des gens a‑t‑elle valeur de vérité ?

Chroniques d’un été de Jean Rouch et Edgar Morin
Tourné dans les rues de Paris pendant la douloureuse crise de décolonisation de l’Algérie, ce film est largement improvisé. Les personnages sont créés au cours du tournage sur la base d’une simple question : “Êtes-vous heureux ?” Montrant les rushes aux participants, Jean Rouch et Edgar Morin les invitent à approfondir leur propos.
En prêtant attention à la relation filmeur et filmé, au tournage conçu comme une expérience révélatrice et en créant des situations grâce à la caméra, Rouch crée un style nouveau qui annonce la naissance du cinéma-vérité.

Tarifs rencontre 5€ non-adhérents, 4€ adhérents
prévente directement au Cinéma Marcel Pagnol

chroniqueete3-1024x730

Une autre facette de Derek Jarman

Projection-rencontre
MA 04 MAI 20:30
Cinéma Marcel Pagnol

Sélectionné coup sur coup à Berlin (Sebastiane, 1977), Cannes (Jubilee, 1978) et Toronto (La Tempête, 1979), le cinéaste Derek Jarman est immédiatement reconnu pour son esthétique somptueuse, singulièrement novatrice et poétique ainsi que sa critique de la société anglaise. Son influence s’avère aujourd’hui déterminante pour toute une génération de créateurs. Bruno Geslin poursuit son hommage en choisissant une œuvre dans la filmographie de cette figure essentielle du cinéma anglais.

Tarifs rencontre 5€ non-adhérents, 4€ adhérents
prévente directement au Cinéma Marcel Pagnol

derek-jarman

Questionnons et réfléchissons

Du réel à la scène

rencontre
VE 21 JAN
foyer-bar du Théâtre 71

Les démarches de théâtre documentaire se multiplient ces dernières années. Partant de Saint-Félix, la compagnie Babel vous propose de questionner la place du réel sur les plateaux et d’ouvrir avec vous la réflexion à d’autres spectacles programmés, notamment Sopro, Jukebox ‘Malakoff’, Incandescences.

« Le travail d’enquête est une méthode et un processus qui nous conduit vers le plateau. Le territoire, les paroles des habitants, les histoires racontées demandent à être traduits pour la scène.
Les paroles recueillies et retranscrites sont transformées, réécrites, et entièrement retravaillées. Certaines scènes et certains récits même sont absolument fictifs. Nous réécrivons sur la première couche documentaire, sur le modèle du palimpseste.
Les lieux, de même, sont transposés de manière non réaliste. La construction d’un diorama au cours de la représentation, reprend à la fois une chose illusionniste et absolument fantasmagorique. Nous travaillons, à tous points de vue, sur le fantasme de Saint-Félix, nous travaillons sur sa représentation, c’est-à-dire aussi, en un certain sens, sur sa délocalisation : partout en France et dans l’imaginaire des spectateurs.
Les personnes rencontrées, devenues personnages dans le geste de mise en scène, demandent également un retraitement d’envergure. Certaines figures sont couplées, de nouveaux personnages émergent. L’utilisation de la marionnette est l’instrument, dans le spectacle, d’un pas de côté et d’une déréalisation radicale qui nous sort de l’enquête tout en continuant à travailler une sorte de mise à distance du récit recueilli dans la continuité du travail de la compagnie. »
extrait du dossier de presse Saint-Félix

1z4a1805helene-harder

La Reine maigre

Lecture jeunesse
ME 27 JAN 15:30 + SA 30 JAN 15:00

Avec ce conte complètement loufoque, l’auteur Jean‑Claude Grumberg nous plonge dans une autre famille où il vaut mieux être garçon plutôt que fille, quoique… Une lecture décalée avec Anne Girouard, Jérôme Bidaux et François Leclère, pour entrer en famille dès 8 ans, dans l’humour jubilatoire d’une écriture inventive à souhait.

— me 27 jan 15:30 à la Bibliothèque Georges Brassens, 38 rue Gassendi, Paris 14e - réservation en ligne
— sa 30 jan 15:00 à la Médiathèque Pablo Neruda, 24 rue Béranger, Malakoff - réservation en ligne

© maxence jonas