Disponible prochainement
aiko-okamura
dorian-rambaud
marion-frere
thomas-levier

En quatuor

Quatuor Rosalie & Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris

Musique
di 06 DÉC 13:30 Théâtre 71 foyer-bar

durée env. 1h

Jean‑Philippe Viret, à découvrir en live dans Le Nécessaire Déséquilibre des choses, remplace dans son quatuor un violon au profit d’une contrebasse créant une sonorité unique qui innove un nouveau genre : le quartet à cordes.

Le Quatuor Rosalie du Conservatoire de Paris nous transporte luidans la tradition de la formation et remonte le temps sanstransition jusqu’en décembre 1820. Schubert traverse une période tourmentée pendant laquelle il crée Quartettsatz, l’un de ses mouvements pour quatuor à cordes les plus romantiques et les plus profondément poétiques avec sa tension muselée et ses sombres trémolos. Dans le XIXe siècle finissant, Debussy compose son seul quatuor à cordes qui deviendra par sa couleur et sa sonorité un chef‑d’oeuvre de l’impressionnisme et marque de son empreinte l’enfantement rageur de la musique de notre temps. La dédicace de ce programme revient à Mozart qui rend hommage à Haydn, considéré comme le maître du genre.

interprétées par Dorian Rambaud (violon) Aiko Okamura (violon) Thomas Levier (alto) Marion Frère (violoncelle)

Quatuor à cordes op.387 en sol majeur de Wolfgang Amadeus Mozart, Quatuor à cordes n°12 en ut mineur (Quartettsatz), D.703 de Franz Schubert, Quatuor à cordes en sol mineur, op. 10 de Claude Debussy

Publics en appétit

Pensez à réserver votre brunch (13€/repas) en même temps que votre place pour le concert