Disponible prochainement
instagram_post-sans-texte

Les Nuits de la lecture

carte blanche à Olivia Rosenthal

sa 21 JAN 19:45
Théâtre 71

À l’occasion de la 7e Nuit de la lecture, Olivia Rosenthal, écrivaine, dramaturge et performeuse, pose ses valises à Malakoff et nous invite à fêter la littérature en compagnie d’ami.e.s artistes et musiciens aux univers singuliers…Cette saison la peur est à l’honneur, venez frissonner avec nous !

Le film Les Larmes de Laurent Larivière
Olivia a quarante ans et pleure beaucoup, surtout en regardant Les parapluies de Cherbourg de Jacques Demy. Elle ne suppporte pas l’idée qu’on soit à jamais séparés de ceux qu’on a aimés. Elle se lance dans une étude géographique et autobiographique qui lui permet de découvrir la vraie raison de ses larmes.

Lecture performance de Mathilde Forget, De mon plein gré
Inspiré de l’histoire de l’auteure, De mon plein gré est bref, haletant, vibrant au rythme d’une ritournelle de questions qui semblent autant d’accusations. Mathilde Forget dessine l’ambiguïté des mots, des situations et du regard social sur les agressions sexuelles à travers un objet littéraire étonnant, d’une grâce presque ludique.

Lecture performance de Polina Panassenko, Tenir sa langue
« Ce que je veux moi, c’est porter le prénom que j’ai reçu à la naissance. Sans le cacher, sans le maquiller, sans le modifier. Sans en avoir peur. »
Elle est née Polina, en France elle devient Pauline. Quelques lettres et tout change. À son arrivée, enfant, à Saint-Étienne, au lendemain de la chute de l’URSS, elle se dédouble : Polina à la maison, Pauline à l’école. Vingt ans plus tard, elle vit à Montreuil. Elle a rendez-vous au tribunal de Bobigny pour tenter de récupérer son prénom.

Sortir du cadre, une conférence-performée autour d’Un singe à ma fenêtre d’Olivia Rosenthal
Tokyo, 1995. Des attentats au gaz sarin. Vingt-cinq ans plus tard, une enquête. Des témoins. Des scolopendres. Des veuves noires. Des oublis. Des murmures. Des non-dits. La narratrice peine à déchiffrer les signes équivoques qui lui parviennent. De rencontre en rencontre, elle se laisse traverser par ce que le pays cache et révèle.
Un apprentissage de l’abandon et du lâcher-prise.

En fin de soirée, projection du film Alien de Ridley Scott précédé d’une présentation d’Olivia Rosenthal avec brève lecture en ouverture

En partenariat avec la médiathèque Pablo Neruda de Malakoff et la librairie Zenobi En partenariat avec la médiathèque Pablo Neruda de Malakoff et la librairie Zenobi
Laisser parler les fantômes | La librairie Zenobi et l'association Bilingues & Plus

En nous se cachent des choses que nous tentons de rendre inaudibles et invisibles par peur du regard, des oreilles et du jugement de l’autre. Cela peut concerner l’accent étranger ou régional d’une langue ou notre étrangeté décrétée par les autres ou bien les souvenirs d’un ailleurs en nous, des choses que nous avons tenté d’effacer pour ne pas “déranger”.
Des fantômes qui nous chatouillent malgré tous nos efforts !
Pour apprivoiser ces fantômes et adoucir notre peur, mettons-les en pleine lumière, rendons-les audibles et visibles, en vers, en prose, sous forme d’un dialogue, d’une chanson ou d’un conte …
À vous de choisir comment exprimer “l’en-dedans qui sort au-dehors” comme l’écrit Polina Panassenko, la marraine de notre Nuit de la lecture.
Vous pouvez également choisir un texte ou un poème dans un livre que vous aimez et qui évoque pour vous ce genre de fantôme.
Nous nous retrouverons jeudi 19 janvier 2023 à partir de 19h30 pour lire nos récits et nos textes choisis.

en partenariat avec la médiathèque Pablo-Neruda, la Tréso et Malakoff scène nationale

— gratuit, pour réserver votre place, cliquez ici