Disponible prochainement
st-felixhelene-harder
1z4a1781helene-harder
1z4a1786helene-harder
1z4a1823helene-harder
1z4a1887helene-harder

Saint-Félix

enquête sur un hameau français

Élise Chatauret, cie Babel

Théâtre
je 21 ve 22* JAN 20:00 Théâtre 71

durée 1h15

À la croisée du documentaire et de la fiction, la compagnie Babel façonne un instantané onirique d’une France traversée par ses mythes, ses angoisses et ses tensions. Un endroit semi‑imaginaire car à bien y regarder, des Saint‑Félix, il en existe plein.

Pendant des semaines les comédiens ont joué les anthropologues, recueillant les paroles des vingt habitants du hameau, faites d’histoires officielles et de secrets collectifs. Au plateau, ils jouent à quatre tous les personnages de ce petit monde si éloigné des lumières de la ville. L’enquête ne manque pas de drôlerie, lorsqu’il s’agit de mettre en boîte les enquêteurs eux‑mêmes, en évoquant le sort des agriculteurs ou le racisme insidieux. Tout, dans le dispositif inventé par la compagnie Babel – diorama mélancolique, marionnettes géantes, maquettes miniatures – joue de la distorsion entre « théâtre documentaire » et fiction. Certes, on est à Saint‑Félix, loin de tout. Mais on est surtout dans une contrée poétique, où la magie finit par prendre le pas, où la réalité détourne ses chemins pour se transformer en conte fantastique.

écriture et mise en scène Élise Chatauret, dramaturgie et collaboration artistique Thomas Pondevie, avec Solenne Keravis, Justine Bachelet, Charles Zévaco, Emmanuel Matte, création sonore Lucas Lelièvre, scénographie et costumes Charles Chauvet, construction et direction pour la manipulation des marionnettes Lou Simon, création lumière Marie‑Hélène Pinon

* représentation en audiodescription Audiodescription
Artistes en résidence

Le petit pour raconter le grand

Je travaille comme une réalisatrice de films documentaires : je choisis un sujet et j’enquête. Je mène des séries d’entretiens. L’écriture scénique s’élabore à partir de cette matière documentaire que j’ai recueillie (fichiers audio, photos, textes, archives) et que je traduis pour la scène (réécriture, montage, ajouts de textes, improvisations…) Peu à peu, l’écriture s’émancipe des entretiens pour questionner le potentiel théâtral des matériaux et oeuvrer à une forme de porosité entre document et fiction. Les entretiens bruts ne disparaissent jamais, ils refont surface en périphérie, ressurgissent et nourrissent une recherche active sur le récit et la parole rapportée. Les acteurs se font passeurs, de l’origine documentaire de la parole au présent du plateau. Élise Chatauret

Publics en fabrique

Projection‑rencontre Mettre en scène la parole des gens

lu 30 nov 20:30, Cinéma Marcel Pagnol
Chroniques d’un été, l’essai‑manifeste du cinéma‑vérité réalisé par Rouch et Morin en 1961 pose comme à la scène le problème de l’intégration à l’écran du réel. Que fait la parole des gens à l’art ? Qu’en faire au théâtre et au cinéma ? La parole des gens a‑t‑elle valeur de vérité ?

Tarifs habituels des rencontres‑projections du Cinéma

Rencontre Du réel à la scène

ve 22 jan à l’issue de Saint‑Félix
foyer‑bar Théâtre 71

Les démarches de théâtre documentaire se multiplient ces dernières années. Partant de Saint‑Félix, la compagnie Babel vous propose de questionner la place du réel sur les plateaux et d’ouvrir avec vous la réflexion à d’autres spectacles programmés, notamment Sopro (Le souffle), Jukebox ‘Malakoff’, Incandescences.

La presse en parle

« Comment faire du théâtre documentaire sans que ça ressemble à du théâtre documentaire ? La grande réussite d’Elise Chatauret est de parvenir à transcender le genre avec « Saint-Félix », court spectacle sous-titré « Enquête sur un hameau français »(…) Du théâtre dans le documentaire au théâtre dans le théâtre, de la fable sociale au conte, « Saint-Félix » devient objet dramatique non identifié, qui raconte en peu de mots et en images stylisées un coin de France, fait entendre la voix d’un monde rural fragilisé. Quand un vent d’air vif et frais souffle sur nos scènes…» Philippe Chevilley - 18/03/19 Les Echos

Production

Production Cie Babel‑Élise Chatauret.
coproduction MC2 Grenoble, Création FACM / Festival théâtral du Val d’Oise, Le POC – Alfortville
avec le soutien de la Drac d’Île‑de‑France – ministère de la Culture, de Théâtre Ouvert, du Théâtre des 2 Rives à Charenton‑le‑Pont et du Cent Quatre‑Paris, d’Arcadi Île‑de‑France, du département du Val de Marne, du Fonds SACD pour le théâtre, de l’Adami et de la Spedidam
avec la participation artistique du Jeune théâtre national.

de 5€ à 28 € la place