Disponible prochainement
pog-3-dominique-menard
pog-1-dominique-menard

Polar Grenadine

D'après Irina Drozd, Didier Ruiz, la cie des Hommes

Théâtre
di 11 AVRIL 16:00 Théâtre 71 foyer-bar

samedicarrément tout public dès 9 ans, durée 50mn (hors grenadine)

Un polar en deux épisodes pour amateurs de sensations fortes de 9 à 99 ans, avec à l’entracte un goûter et une grenadine.

Daniel doit rester quelques jours dans l’obscurité, le reflet du soleil sur la neige lors de ses vacances aux sports d’hiver ayant créé une cécité temporaire. Une nuit, il est réveillé par un cri venant de la rue. Il se précipite à la fenêtre et devient témoin malgré lui d’un crime. S’il n’a rien vu, il a été vu de l’assassin, bien décidé à l’éliminer. Le polar jeunesse Un tueur à ma porte se fait théâtre et se joue au plus près des spectateurs, sur une table où tout est à vue, deux comédiens caméléons interprètent tous les rôles jusqu’à la régie. Un polar vivement recommandé à tous ceux qui adorent se faire peur…

Spectacle proposé aussi en décentralisation

d’après Un tueur à ma porte d’Irina Drozd (Bayard Jeunesse), mise en scène Didier Ruiz, adaptation Nathalie Bitan, Didier Ruiz, avec Nathalie Bitan, Laurent Levy, scénographie Solène Fourt, dessins Nathalie Bitan, vidéo Zita Cochet, son Adrien Cordier

La presse en parle

« Polar grenadine, une déclinaison jeune public des apéros polar. Qui sont ces drôles de zozos derrière leurs perruques et leurs micros ? A mi-chemin entre l’émission de radio, la cabine de pilotage et la séance de ciné,ils nous embarquent dans une histoire sanglante dont le héros est un enfant de 11 ans. Il leur suffit de tourner leur postiche, d’enfiler des lunettes ou un chapeau et de contrefaire leur voix pour qu’apparaisse un nouveau personnage, tout en gérant en direct le son, la lumière et les images. A eux deux (Nathalie Bitan et Laurent Lévy), ils font tout. La comédienne a même créé les belles illustrations qui posent un décor aux effets aquarellés derrière les personnages. Tout est montré, mais ça n’empêche pas notre imaginaire de démarrer au quart de tour… » Maïa Bouteillet - Paris Mômes

Production

Production déléguée La compagnie des Hommes, coproduction Arpajon, La Norville, Saint‑Germain‑lès‑Arpajon, Théâtre Traversière Paris, Maison des arts de Brioux‑sur‑Boutonne, Maison des métallos Établissement culturel de la Ville de Paris, avec la participation artistique du Jeune théâtre national.
La compagnie des Hommes est conventionnée par le ministère de la Culture – Drac Île‑de‑France et par la Région Ile‑de‑France au titre de la permanence artistique et culturelle. Elle est subventionnée par la DRAC Ile‑de‑France et le Département de l’Essonne pour sa résidence à Arpajon, La Norville et Saint‑Germain‑lès‑Arpajon.