Disponible prochainement
christophe-raynaud-de-lage-1
christophe-raynaud-de-lage-2
christophe-raynaud-de-lage-3
christophe-raynaud-de-lage-4
christophe-raynaud-de-lage-5
christophe-raynaud-de-lage-6
christophe-raynaud-de-lage-7
christophe-raynaud-de-lage-8
christophe-raynaud-de-lage-9

Que viennent les barbares

Myriam Marzouki

Théâtre
me 19 je 20 ve 21 JAN 20:00
Théâtre 71

durée 1h30

Les débats autour de la notion de citoyenneté a été pour la metteuse en scène le déclencheur de sa création.

Sur scène, six personnages ambivalents se confrontent pour tirer les fils d’une histoire mondiale de la France. Invoquant Toni Morrison, Mohamed Ali ou encore Claude Lévi-Strauss, Myriam Marzouki mêle les récits et provoque les rencontres improbables, dans un espace-temps qui brouille les frontières entre le passé et le présent. Avec son réalisme décalé, qui poursuit la ligne d’un théâtre mêlant pensée et affects, Que viennent les barbares télescope les époques pour mieux déconstruire les imaginaires de la citoyenneté et tente ainsi de décortiquer ce qu’est ce « nous » dans la France d’aujourd’hui.

Texte et dramaturgie Sébastien Lepotvin et Myriam Marzouki, mise en scène Myriam Marzouki, avec Louise Belmas, Marc Berman,Claire Lapeyre Mazérat, Samira Sedira, Maxime Tshibangu (en cours), scénographie Marie Szersnovicz, lumières Christian Dubet, son Jean-Damien Ratel, costumes Laure Maheo, construction décor Ateliers de la MC93, crédit photo Christophe Raynaud de Lage

Publics en fabrique

Restez en salle
Une rencontre est prévue avec l’équipe artistique je 20 janv à l’issue de la représentation.

Production

Production MC93 — Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, coproduction Comédie de Béthune - CDN Hauts-de-France, Comédie de Reims - CDN, La Passerelle - Scène nationale de Saint-Brieuc, Compagnie du dernier soir - compagnie conventionnée par la DRAC Île-de-France - avec le financement de la Région Île-de-France, avec le soutien de la SPEDIDAM, société de perception et de distribution gérant les droits des artistes interprètes, de la DRAC Île-de-France - ministère de la Culture, du théâtre L’Échangeur – Bagnolet. Avec l’aimable autorisation de France Musique

Ce texte est lauréat de l’Aide à la création de textes dramatiques — ARTCENA