Disponible prochainement

Vous êtes ici !

Cette saison Mala­koff scène natio­nale a convié l’au­teur Mathieu Simo­net pour mener un grand projet parti­ci­pa­tif : Vous êtes ici.

vous-etes-ici-cover

Après plusieurs mois passés à arpen­ter la ville et récol­ter des centaines de récits, le projet Vous êtes ici est désor­mais entre vos mains : redé­cou­vrez Mala­koff à travers les yeux et les mots de ses habi­tant·es.

Cette carte a été réali­sée par les étudiant·es du DN MADE Graphisme augmenté – J. Prevert, et les enre­gis­tre­ments sonores par le studio Wave.audio, que nous remer­cions toutes et tous chaleu­reu­se­ment pour leur parti­ci­pa­tion au projet !

en parte­na­riat avec la ville de Mala­koff dans le cadre de Mala­koff en fête et avec Paris Habi­tat
— la carte inter­ac­tive et les affiches ont été réali­sées par les étudiant·e·s du
DN MADE de graphisme augmenté du lycée Jacques Prévert de Boulogne-Billan­court
avec le soutien de l’Onda – Office natio­nal de diffu­sion artis­tique

Liste des récits Récits de la zone
Récit
Brasserie de l'hotel de ville

Rencontre avec une amie

Nous nous sommes rencontrés dans une manifestation sur Paris. Pourtant, lors de cette manifestation, elle n’était pour moi qu’une camarade de luttes parmi d’autres. Mais après avoir bien marché, et alors que nous rentrions, elle me proposa d’aller voir un verre sur Malakoff. Enfin, plus exactement, elle l’a proposé à tout le monde et j’étais le seul disponible. Nous sommes alors allés à la Brasserie de l’Hôtel de Ville, un bar sur la Place de la Mairie. Il faisait un temps splendide, on s’est donc mis en terrasse.

Je suis plutôt méfiant de nature avec les inconnus. D’habitude, j’ai du mal à lancer les conversations et j’ai tendance à très peu parler. Mais par chance, elle était de bonne humeur et relançait sans cesse la conversation. Pour une raison inexplicable, le courant est très bien passé.

Que fais-tu dans la vie ? Quelles sont tes passions ? Très vite, les questions devenaient de plus en plus personnelles, et les barrières entre 2 inconnus tombaient les unes après les autres. Comme si on se connaissait depuis des mois, alors que pas du tout !

Comment expliquer ça ? C’est impossible si on reste rationnel ! C’est des sensations, le sentiment qu’en face d’elle on ne pouvait tout dire sans être jugé. Et si je me trompais ? Qu’est-ce qui se cache derrière son beau sourire ?

Et pourtant, les manifs ont succédé aux manifs, les réunions militantes ont succédé aux réunions militantes, les verres ont succédé aux verres. On s’est racontés nos joies et nos peines, on s’est serrés les coudes. Et ce verre, sur cette belle terrasse de la BHV, a été au final le début d’une belle histoire d’amitié. Parce que c’était elle, parce que c’était moi, comme disait l’autre.

Ca fait 2 ans déjà !

Martin

Vous êtes ici – Image de fond