Disponible prochainement

Vous êtes ici !

Cette saison Mala­koff scène natio­nale a convié l’au­teur Mathieu Simo­net pour mener un grand projet parti­ci­pa­tif : Vous êtes ici.

vous-etes-ici-cover

Après plusieurs mois passés à arpen­ter la ville et récol­ter des centaines de récits, le projet Vous êtes ici est désor­mais entre vos mains : redé­cou­vrez Mala­koff à travers les yeux et les mots de ses habi­tant·es.

Cette carte a été réali­sée par les étudiant·es du DN MADE Graphisme augmenté – J. Prevert, et les enre­gis­tre­ments sonores par le studio Wave.audio, que nous remer­cions toutes et tous chaleu­reu­se­ment pour leur parti­ci­pa­tion au projet !

en parte­na­riat avec la ville de Mala­koff dans le cadre de Mala­koff en fête et avec Paris Habi­tat
— la carte inter­ac­tive et les affiches ont été réali­sées par les étudiant·e·s du
DN MADE de graphisme augmenté du lycée Jacques Prévert de Boulogne-Billan­court
avec le soutien de l’Onda – Office natio­nal de diffu­sion artis­tique

Liste des récits Récits de la zone
Récit
groupe-scolaire-paulette-nardal
Ecole élémentaire Paulette Nardal

Un vendredi en début d’après-midi, dans la salle de bibliothèque de l’école élémentaire Paulette Nardal. J’ai un livre ouvert, posé devant moi sur une table et… « Bonjour, M. Gaston. J’ai une dent qui bouge ! » Je fais une pause et, là, je lève la tête… !

Six paires d’yeux rieurs regardent la page que j’ai tournée vers eux, la page 14 de l’album Madlenka de l’auteur Peter Sis, six visages attentifs à ce que je viens de lire. 

Madlenka, petite fille de 6 ans, a une dent qui bouge et elle veut le dire à tous ses amis, les commerçants du bloc d’immeubles où elle habite à Manhattan la cosmopolite : Gaston donc, le boulanger français ; M. Ciao, le marchand de glaces ; Melle Grimm, la raconteuse d’histoires ; Mme Kham, qui tient la boutique de produits asiatiques… « Bonjour, Madeleine ! », « Buon giorno, Maddalena ! », « Guten Tag, Magda ! » « Tashi delek, Mandala !... ». 

Cosmopolite, mon jeune auditoire l’est aussi : « Hé, j’ai de la famille en Italie ! », « Hé, moi, ma grand-mère est allemande ! »,  « Oh, on dit aussi « Tashi delek » à la maison ! »…

Autre point commun entre mes petits Malakoffiots et l’héroïne de Peter Sis, ils ont eux aussi perdu des dents de lait, preuve à l’appui : « Regardez, Monsieur Gaston-qui-nous-raconte-des-histoires, nous aussi, on a perdu des dents ! »

Bénévole de l’association Lire & Faire lire dont le but est de développer le plaisir de la lecture intergénérationnelle, je viens lire une demi-heure par semaine des histoires à des élèves de CP de l’école élémentaire Paulette Nardal.  Un peu comme,  dans une BD que je leur ai lue récemment, la taupe Louisette qui raconte des ‘histoires de Grimm’ aux petits animaux de la forêt.

Les enfants auxquels je lis auraient pu m’appeler Louisette mais ils ont préféré plus sérieusement m’appeler Monsieur Gaston. Comme le premier voisin de la petite Madlenka. Alors, va pour Monsieur Gaston ! Je ne sais pas comment les autres bénévoles de Lire & Faire lire se font appeler par les enfants des écoles maternelles et élémentaires de Malakoff où ils interviennent, mais moi, acceptons que je sois Monsieur Gaston.

Comment suis-je arrivé à Malakoff ? En 2015, j’ai perdu ma compagne. Resté seul à Lille, Je me suis laissé persuader par mon fils de venir habiter à Malakoff où il vit depuis huit ans avec sa petite famille. Ce que j’ai fait en 2021.

Lorsque des amis du Nord (ou d’ailleurs) me demande si je me suis fait des relations chez les Malakoffiots, je leur réponds que, oui, j’y ai des amis. La preuve ? Eh bien, quand je suis au parc Salagnac ou que je me déplace dans les rues de Malakoff, j’entends des petites voix qui m’interpellent : « Bonjour, Monsieur Gaston ! ». Oui, en trois ans, je me suis fait de nombreux amis ; ils ont entre sept et dix ans !

Jean-Luc D.

Vous êtes ici – Image de fond