Disponible prochainement

Vous êtes ici !

Cette saison Mala­koff scène natio­nale a convié l’au­teur Mathieu Simo­net pour mener un grand projet parti­ci­pa­tif : Vous êtes ici.

vous-etes-ici-cover

Après plusieurs mois passés à arpen­ter la ville et récol­ter des centaines de récits, le projet Vous êtes ici est désor­mais entre vos mains : redé­cou­vrez Mala­koff à travers les yeux et les mots de ses habi­tant·es.

Cette carte a été réali­sée par les étudiant·es du DN MADE Graphisme augmenté – J. Prevert, et les enre­gis­tre­ments sonores par le studio Wave.audio, que nous remer­cions toutes et tous chaleu­reu­se­ment pour leur parti­ci­pa­tion au projet !

en parte­na­riat avec la ville de Mala­koff dans le cadre de Mala­koff en fête et avec Paris Habi­tat
— la carte inter­ac­tive et les affiches ont été réali­sées par les étudiant·e·s du
DN MADE de graphisme augmenté du lycée Jacques Prévert de Boulogne-Billan­court
avec le soutien de l’Onda – Office natio­nal de diffu­sion artis­tique

Liste des récits Récits de la zone
Récit
Rond point Henri Barbusse

Le feu aux poudres

Ce fut le 27 juin 2023 à 23h45. Au rond-point Henri Barbusse, une voiture a pris feu.  

Cette histoire se passe devant ma tata et moi. Nous étions en route pour aller chercher ma cousine qui était au collège Henri Wallon pour le bal de fin d’année des 3e. J’étais habillée en robe rose, je portais des claquettes et j’avais une couette grise sur moi. Ma tata portait un pantalon en jean noir, un sweat Nike et des baskets Campus grises.

Les enfants de ma cité qui avaient renversé du carburant ont mis le feu à une voiture qui était soi-disant mal garée car ils étaient en colère en raison de la mort de Naël. Après que la voiture eut pris feu, le père de mon ami appela la police. Quelques minutes plus tard, celle-ci débarqua sur le lieu puis les pompiers aussi.

Sur le rond-point Henri Barbusse, les personnes qui avait mis le feu à la voiture ont tous fui. Puis il y eut un grand bouchon :  les bus se sont arrêtés. Ma tata et moi sommes parties. Derrière nous, les gens ont cassé les abris de bus et la police les a arrêtés. 

Henrietta

Vous êtes ici – Image de fond